Vocabulaire

 

Les notions explicitées ici sont agencées dans l'ordre dans lequel elles sont mentionnées dans le dossier.

Edmond Locard : fonde le premier laboratoire de police scientifique à Lyon en 1910. C'est le père fondateur de la criminalistique qui a servi d'expert auprès de la police française, puis de ce qui allait devenir INTERPOL.

Alexandre Lacassagne : médecin français et l'un des fondateurs de l'anthropologie criminelle.

acide aminé : La locution « acide aminé » est apparue vers 1920 et est utilisée en biochimie. Il s'agit d'une molécule organique qui rentre dans la composition des protéines. Il en existe une vingtaine.

zinc : métal brillant, d’un blanc-bleuâtre, ductile et malléable, que l’on trouve dans la nature sous diverses formes et qui connaît de nombreux emplois. Il est moyennement réactif et peu altérable à l’air.

crêtes papillaires : coussinets légèrement gonflé et entrecoupé de lignes en relief, espacées entre elles d’environs 1mm, qui forment à l’extrémité de chaque doigt un dessin unique. Quelques semaines après la fécondation, au stade de la vie intra-utérine, ces lignes adoptent chez le fœtus leur morphologie finale. Le dessin est alors immuable jusqu’à notre putréfaction.

stries: petits sillons très fins, ou lignes.

tangible: manifeste, évident.

Interpol : organisation INTERnationale de POLice criminelle créée en 1923.

globe oculaire : organe récepteur de l’appareil visuel. Il ressemble à une petite balle d’un diamètre de 2,5 cm, d’une masse d’environ 7 grammes et d’un volume de 6,5 cm cube.

concentration : proportion d’une substance dans un mélange (exprimée en mol/L).

abdomen : partie inférieure du tronc. Sa limite supérieure est le diaphragme et sa limite inférieure est le petit bassin. Il contient l'ensemble de l'appareil digestif : le foie, la rate, l'estomac, les intestins, les reins et une partie de l'appareil génito-urinaire.

intestins : organe creux dans le ventre, partie du tube digestif en forme de conduit entre la sortie de l’estomac et l’anus.

escouades : petits groupes.

douille : partie de la cartouche qui contient la poudre.

altération : modification dans l’état d’une chose.

ADN : Acide DésoxyriboNucléique, molécule, support de l’information génétique héréditaire.

microscope électronique à balayage couplé à un micro-analyseur à rayons X : Un microscope électronique à balayage fournit des informations sous forme d’images lumineuses, résultant de l’interaction d’un faisceau d’électrons avec un volume microscopique de l’échantillon étudié. Le faisceau électronique pénètre régulièrement dans l'échantillon et s’y diffuse dans un volume qui dépend de la densité de la matrice ainsi que de l'énergie des électrons incidents. L'interaction entre les électrons incidents et l'échantillon produit l'émission d'électrons d'énergies différentes, de rayons X et de luminescence.

analyse génétique : test basé sur l'analyse de notre matériel génétique (chromosomes, ADN, ARN).

les droits de Miranda : Les droits de Miranda sont une notion de la procédure pénale aux Etats-Unis, dégagées par la Cour Suprême des Etats-Unis et sont apparus en 1966 lors de l’affaire Miranda V. Arizona. Ces droits se manifestent par un avertissement des autorités lors de l’arrestation d'un individu, lui signifiant notamment son droit de garder le silence et celui d’avoir accès à un avocat.

procureur : Magistrat qui dirige le parquet dans un tribunal de grande instance.

jury : Ensemble de citoyens appelés à juger une affaire criminelle.

l’hélium : Gaz rare contenu dans l’air (symbole He, c’est un gaz « noble », sans couleur, inodore, insipide et qui se dissout mal dans l’eau)

l'affaire Dickinson : Dans la nuit du 18 juillet 1996, une jeune collégienne anglaise de 13 ans, Caroline Dickinson, en séjour linguistique avec sa classe dans la région du Mont-Saint-Michel, est retrouvée morte dans l’auberge de jeunesse de Pleine-Fougère (Ile-et-Vilaine). Son agresseur l’a violée et étouffée en pleine nuit, sans même que ses camarades de chambre ne s’en aperçoivent. Des traces de spermes retrouvées sur ses vêtements ont permis de faire une analyse de l’ADN du coupable et ainsi d’innocenté le premier suspect de la police, un routard du nom de Patrice Padé accusé à tord. Cette analyse ADN permettra de confondre le véritable coupable, un espagnol du nom de Fransisco Arce Montes, arrêté plusieurs années plus tard aux Etats-Unis.

faux positifs : résultat d’une prise de décision à deux choix (positif/négatif), déclaré positif à tord, là où il est en réalité négatif.

avocats commis d'office : Avocat désigné par le Bâtonnier (président et représentant de l’ordre des avocats auprès d’un tribunal) ou à défaut par le Président du tribunal, à l’occasion d’un procès pénal.

contre façon d'ADN humain : Une étude réalisée par le chercheur Dan Frumkin et ses collègues a été publié dans la revue scientifique trimestrielle FSI Genetics. Au cours de cette étude, ils ont produit des échantillons de sang à partir d’ADN falsifié.

Pour produire de l’ADN artificiel en grandes quantités, il suffirait d’envoyer une tasse de café sale ou un mégot de cigarette à un laboratoire. Et, pour une somme relativement minime, cet échantillon collecté peut-être identifié, puis reproduit et réexpédié dans une éprouvette. Alors, il suffirait d’implanter ces échantillons d’ADN produits, sur le lieu de n’importe quel crime.

Des chercheurs de la société Nucleix, sont également parvenu à modifier l’ADN du sang par centrifugeuse, en séparant les cellules rouges, des blanches, qui contiennent l’ADN d’un individu. L’ADN artificiel est ainsi ajouté aux cellules rouges, et lui donne ainsi un nouveau profil.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site